Le blog de Marsuline

28 mars 2017

Magnolia for Ever

DSC_0017 (1) 

Un très bel arbre, situé quartier des Tilleroyes à Besançon, photographié ce matin sous un ciel d'azur...

DSC_0018 DSC_0023 

DSC_0024 DSC_0030

DSC_0022

DSC_0026

Posté par Marsuline à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


27 mars 2017

Le cinéma d'Aki Kaurismäki...

...où comment redonner de la dignité aux hommes avec humour décalé et délicatesse. Des films qui rendent heureux malgré la gravité des sujets (pauvreté, immigration...).

Le plus sentimental : L'homme sans passé (2002), vu sur Arte la semaine dernière...

affiche

l_homme_sans_passe_photo_2

L'homme sans passe photo 3

Le plus réaliste : De l'autre côté de l'espoir (2017), vu au ciné ce weekend.

L_autre_cote_de_l_espoir 

espoir 

espoir_d

Le plus rétro : Le Havre (2011) à revoir ce mercredi sur Arte.

19812542

19807674 

Le-Havre_pics_390

Les figures récurrentes : le chien, le mobilier style années 50, l'objet décalé (cactus, ananas, juke-box...), la musique rock, l'actrice Kati Outinen... A vous d'en trouver d'autres... 

Posté par Marsuline à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2017

Le coin des BDphiles... de l'hiver

Un gros coup de coeur pour l'Eté Diabolik de Thierry Smolderen et d'Alexandre Clérisse (Fauve Polar à Angoulême et Prix BD Fnac 2017). Une histoire d'espionnage dans les années 60 vraiment bien fichue avec des dessins très colorés inspirés des tableaux du peintre David Hockney. Un objet insolite et classique à la fois.

ete-diabolik-l-tome-1-l-ete-diabolik

Avec la réédition de son premier album : Le sourire des marionnettes, publié en 2009, Jean Dytar nous étonne par la richesse de ses dessins traités comme des miniatures persanes. L'histoire, quand à elle, fait écho à l'actualité : "Le récit s'inspire d'un conte iranien du XIe siècle qui oppose Hassan ibn Sabbah, fondateur de la secte des Assassins et Omar Khayyâm, poète, astronome, mathématicien et libre penseur qui aime évoquer avec une aimable ironie son scepticisme devant les croyances religieuses". Pour en savoir plus, consultez l'intéressant site de Jean Dytar.

SOURIRE-DES-MARIONNETTES-LE-NED-2016

Dent d'ours, 4 volumes, de Yann & Henriet

En Silésie Orientale, trois enfants, Max, Werner et Hanna, passionnés d'aéronautique se lient d'amitié dans les années 30. La guerre va les séparer et les contraindre à faire des choix. Bien que je ne sois pas une passionnée d'aviation, les trois premiers volumes de cette série, plutôt pour ados, constituent un triptyque vraiment réussi. L'histoire bien documentée suit un scénario efficace aux multiples rebondissements. Le dessin à la ligne claire est souligné par de belles couleurs. Un 4e volume vient de sortir, l'ayant lu, je ne suis pas sûre de l'intérêt de faire une suite aux trois premiers.

dent-ours Couv_211081 9782800162904_1_75 b_1_q_0_p_0 

Posté par Marsuline à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 mars 2017

Tarte feuilletée aubergine / Féta / tomates séchées

Cette semaine, retour aux saveurs méditerranéenne avec cette tarte improvisée vraiment très facile à réaliser :

DSC_0007

Une pâte feuilletée (ce qui donne l'aspect croustillant, mais n'importe qu'elle pâte de votre choix fera l'affaire) - 2 aubergines - 1/2 pot de tomates séchées ou confites - 100 gr de Féta - Huile d'olive - Graines de sésame - Sel & poivre - Une pincée de piment d'Espelette.

Coupez les aubergines en morceaux - Les faire cuire et confire dans l'huile d'olive - Pimentez, salez et poivrez - Abaissez et piquez la pâte dans un moule à tarte - Répartir les aubergines - Coupez les tomates et la Féta - Parsemez de graines de sésame - Enfournez 30 mn à 190°.

Posté par Marsuline à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2017

Premiers crocus

DSC_0008 

DSC_0007 (1) 

Dans la série "Les photos de mon homme"...

Posté par Marsuline à 12:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


11 mars 2017

Guten Appetit !

Difficile d'échapper à Nuremberg aux célèbres brasseries allemandes qui proposent des plats typiquement régionaux avec de la bière souvent brassée sur place. Les saveurs sont très particulières (aigre-doux, beaucoup de choux, d'oignons et de pommes de terre, viandes de porc fumées et bouillies...) et je vous l'avoue, ce n'est pas trop ma tasse de thé ! Mon homme aime bien, alors pour lui et aussi pour l'ambiance, je m'enfonce sous terre chez Barfusser où la bière coule à flots et où les effluves de chou cuit vous titillent le museau et l'estomac !

shot-of-the-sheer-size 

IMG_1666 

Barfusser, Hall Platz 2, 90402 Nürnberg

Le lendemain, je récupère de la veille chez un excellent italien avec une belle assiette de gnocchis au Gorgonzola, une Panacotta aux fruits rouges et un accueil aux petits soins. Chez Della Nonna, Luitpoldstraße 7, 90402 Nürnberg

o o-1

Pour manger sur le pouce, les Allemands possèdent une chaîne de Burgers qui surfe sur la tendance écolo : Hans im Glück. Elle propose des burgers classiques, végétariens ou végans réalisés avec des produits régionaux et servis à table dans de belles assiettes rectangulaires. Le décor est très agréable : nous mangeons au coeur d'une forêt de bouleaux. Les formules proposées sont aussi très abordables : le burger au choix, la salade, les frites (pomme de terre ou patate douce), la boisson fraîche et la boisson chaude pour 14 euros tout compris.

DSC_0138

DSC_0139 

Hans im Glück, Königstraße 74, 90402 Nürnberg

Difficile de ne pas penser à Pâques, les lapins envahissent toutes les vitrines et c'est plutôt sympa. On sent vraiment l'arrivée du printemps ! Pour les gourmands, le café chocolatier Dichtl à Augsbourg est une référence. A confirmer dans un mois...

dichtl_confiserie_generic 7803980f4f

Dichtl, Maximilianstrasse 18, 86150 Augsburg

Posté par Marsuline à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mars 2017

Escapade en Bavière... Nuremberg

Marquée par l'histoire, Nuremberg a connu un âge d'or à l'époque médiévale et à la Renaissance dans le domaine des Arts et des Sciences dont la plus grande figure est le peintre et graveur Albrecht Dürer. Considérée par Hitler comme la capitale idéologique du IIIe Reich, Nuremberg fût choisie par les Alliés pour être le lieu du célèbre procès des criminels nazis de 1945-1946. La ville actuelle possède un riche patrimoine historique, reconstruit en grande partie dans les années 50 et son centre tout piétonnier est très agréable.

DSC_0127 (1) 

Le Kaiserburg

DSC_0132 

DSC_0113 DSC_0114 

Maisons à colombages de la vieille ville

DSC_0108 DSC_0104 

L'étudiant en médecine et le sculpteur Adam Kraft dans St Lorentz Kirche

DSC_0080 DSC_0097 

L'hôtel-Dieu et le "Lièvre" de Dürer

DSC_0112

DSC_0136 

Le penseur de St Klara Kirche 

Une petite visite au Germanisches National Museum s'impose pour admirer les visages étranges de Lucas Cranach et les toiles de Dürer (mais aussi parce qu'il pleut !). Un musée très riche et varié. Il faudrait au moins deux jours entiers pour tout apprécier !

DSC_0066 

Lucas Cranach, La bouche de la vérité, 1534

DSC_0067  DSC_0070  DSC_0071 

Lucas Cranach, Le couple mal assorti (1530), Vénus et Cupidon piqué par les abeilles (1537), Jeune fille habillée (1530)

DSC_0072 

Albrecht Dürer, La mère de Dürer, Barbara (1490)

DSC_0073 

Albrecht Dürer, Charlemagne (1511-1513)

DSC_0062

Posté par Marsuline à 22:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mars 2017

Escapade en Bavière... Augsbourg

Un vrai coup de coeur pour cette ville allemande proche de Munich. Mon temps était compté... J'espère y retourner au printemps pour continuer la visite et voir les glycines en fleurs !

La principale curiosité est la cité sociale de la Fuggerei, véritable ville dans la ville. Créée en 1519 par le banquier de l'Empire Jacques Fugger le Riche pour les nécessiteux, et reconstruite après la guerre, son système perdure jusqu'à aujourd'hui. En échange d'un loyer symbolique et de trois prières par jour en faveur du fondateur originel, les habitants (environ 140 personnes) disposent d'un logement certes spartiate mais confortable.

DSC_0021  DSC_0027  DSC_0023  

DSC_0024 

Les intérieurs d'origine :

DSC_0037 DSC_0034 DSC_0040 

DSC_0022 (1)

Les façades colorées du centre-ville :

DSC_0009

DSC_0010

Le Rathaus (hôtel de ville) et sa Goldener Saal :

DSC_0018 DSC_0014 

DSC_0015 (1)

Posté par Marsuline à 21:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mars 2017

Le cinéma de Marsuline... de février 2017

Notre coup de coeur du mois :

Cqp6q4WWIAAnC_r 

Frantz de François Ozon (2016) : une belle histoire délicate, de beaux et justes acteurs, une belle photographie en noir et blanc avec des passages en couleurs aléatoires et réussis. Que demandez de plus ? Le besoin de croire encore en une Europe unie !

Nous avons bien aimé :

20454038 

Au bout du Conte d'Agnès Jaoui (2013) est une comédie douce-amère bien sympathique et plutôt habile où les contes de fées sont revisités avec subtilité. On retrouve avec plaisir l'humour de Jaoui et Bacri dont on ne se lasse pas. Un rôle sur mesure pour Benjamin Biolay en grand méchant loup !

004190 

Amnesia de Barbet Schroeder (2015) nous parle d'un face à face entre deux générations, celle qui veut oublier la guerre et celle qui veut aller de l'avant. Une belle confrontation qui fera évoluer les consciences et remettre en cause les certitudes. Marthe Keller est éblouissante en Martha, femme vivant seule à Ibiza, refusant de parler sa langue d'origine. Au début des années 90, elle rencontre Jo, jeune berlinois de 20 ans voulant devenir DJ dans le club L'Amnesia... Les paysages méditerranéens subliment ce film à thèse lent et contemplatif. 

Nous avons revu pour la énième fois...

100363439

...ce petit chef d'oeuvre : My sweet Pepper Land de Hiner Saleem (2013), sorte de western moderne dans le Kurdistan actuel, indéfinissable et charmant avec la belle Golshifteh Farahani et le beau Korkmaz Arslan.

Nous avons été déçus :

b_1_q_0_p_0 

(un peu) par Moka de Frédéric Mermoud (2016), un film "qualité française" très bien interprété par Emmanuelle Devos et Nathalie Baye, dont le manque d'envergure peut amener à l'ennuie malgré de beaux paysages de montagne.

550863 

(beaucoup) par Colonia de Florian Gallenberger (2016). Le décalage énorme entre la bluette sentimentale et l'horreur absolue dans le camp Colonia rend le film complètement ridicule. On passe en effet de scènes niaises au possible à des scènes de tortures psychologiques difficilement soutenables. Résultat : même si le sujet est intéressant historiquement (les camps sectaires tenus par des anciens nazis au temps du Chili de Pinochet), on y croit pas une seule seconde.

Posté par Marsuline à 22:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 mars 2017

Vermeer "à la maison"

Un superbe documentaire, "La revanche de Vermeer" a été diffusé cet après-midi sur ARTE à voir en replay : http://www.arte.tv/guide/fr/057529-001-A/la-revanche-de-vermeer... jusqu'au 12 mars... pour ceux qui ne sont pas sur Paris ou qui ne peuvent pas aller voir l'exposition du Louvre.

10885610495_c1c0091719_c (1) 

Johannes Vermeer, L'Art de la peinture, 1666, Musée de Vienne. Un de mes tableaux préféré. Vermeer y représente la figure du peintre (lui-même ?) peignant une muse (Clio, la muse de l'histoire) posant devant une splendide carte de géographie.

Vermeer et les maîtres de la peinture de genre, Musée du Louvre, jusqu'au 22 mai.

Posté par Marsuline à 20:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :