Notre coup de coeur du mois est un vieux film culte revu à l'occasion de l'hommage rendu à Milos forman : Vol au-dessus d'un nid de coucou  (1975) avec l'incroyable Jack Nicholson. Une ode à la liberté face au système aliénant du milieu psychiatrique des années 70 (métaphore de la société répressive des pays de l'Est pour le réalisateur). Un chef d'oeuvre qui n'a pas pris une ride !

collage ciné avril 

  • Le film classique : Les désaxés de John Huston (1961). Roslyn, une jeune divorcée, un peu paumée fait la connaissance de trois cowboys marginaux dont le seul but est de capturer et de tuer des chevaux sauvages... Marylin semble jouer son propre rôle, une femme enfant mélancolique et larguée. Un des films maudits d'Hollywood. Marylin et Clark Gable mourront guère après le tournage.

            640_the_misfits_gettyimages-530788190

  • Le premier film d'animation de Wes Anderson : Fantastic Mr. Fox (2009). Après avoir vu "L'île aux chiens", on se devait de voir cette histoire plutôt réussie d'un renard un peu snob qui promet à sa femme de ne plus chasser de poules. Le seul problème, c'est qu'il emménage dans un arbre situé face à trois fermes bien tentantes...
  • Le polar d'après le roman de Jo Nesbo : Le bonhomme de neige de Tomas Alfredson (2017). Un film qui avait été descendu par les critiques. Il est vrai que cela manque de rythme et qu'il n'est pas à la hauteur du roman mais j'ai pris du plaisir à le regarder (là, je pense que je ne suis pas très objective...).
  • Par contre, je me suis ennuyée et presque endormie devant Confident Royal de Stephen Frears (2017). Trop classique mais bien interprété par Judi Dench qui joue le rôle de la reine Victoria. J'ai trouvé le personnage d'Abdul Karim insipide et naïf.
  • Le film à éviter : Le crime de l'Orient Express de Kenneth Brannagh (2017). Prétentieux et bavard, ce film aux décors de carton-pâte nous fait regretter l'Hercule Poirot de Sidney Lumet de 1974.